LE PRIX DE LA LECTURE

 

 

En ce temps-la, le papier n'existait pas encore.

En ce temps-la, l'imprimerie n'existait pas encore.

Les livres étaient copiés à la main par des copistes (souvent des moines)

Les livres étaient illustres a la main par des artisans, les enlumineurs.

Les livres étaient écrits sur des peaux tannées, préparées à recevoir líécriture (les parchemins).

Il fallait des années pour faire un livre.

Aussi le livre était-il rare et cher.

Cíétait le Moyen-Age !

Peu de gens savaient lire, et bien moins encore possédaient un livre (souvent un livre "d'heures").

Seuls les gens très riches possédaient une bibliothèque.

La comtesse d'Anjou voulait avoir un livre. Elle le commanda à l'abbaye voisine, dut patienter plusieurs années avant de pouvoir le tenir dans ses mains.

Elle l'avait paye au prix de 200 moutons !

Merci

Aux inventeurs du papier !

A Gutenberg !

Grâce à eux, le livre est, de nos jours, abordable.